Complément alimentaire

La carnitine, un brule graisse pour les sportifs

Par Ben Lev , on février 21, 2021 , mis à jour le avril 23, 2021 - 9 minutes de lecture
carnitine

La L-carnitine est un acide aminé disponible sous forme de complément et souvent commercialisé comme aide à la perte de poids pour les sportifs. Produite naturellement dans l’organisme, la L-carnitine transporte les graisses vers les cellules afin de produire de l’énergie. Bien que les fabricants de compléments affirment souvent que la L-carnitine peut « accélérer » votre métabolisme, les preuves à l’appui de ces affirmations font généralement défaut.

Parmi les conditions que la L-carnitine est censée traiter :

  • L’obésité
  • Troubles cérébraux, dont la maladie d’Alzheimer
  • Alcool et toxicomanie
  • Hypertension (pression artérielle élevée)
  • Diabète
  • Il a également été suggéré que la L-carnitine peut améliorer les performances sportives, ce qui en fait l’un des compléments alimentaires les plus populaires auprès des athlètes.

Les avantages de la carnitine sur la santé

Jusqu’à présent, peu d’essais cliniques ont testé de manière robuste l’efficacité de la L-carnitine dans le traitement de l’une des affections énumérées ci-dessus. En tant que complément nutritionnel, la L-carnitine n’a pas besoin de subir les tests rigoureux que subissent les médicaments pharmaceutiques. Pour cette raison, les fabricants font souvent des allégations sur les bienfaits de la L-carnitine qui ne sont pas étayées par des faits.

Cependant, il existe des études de moindre envergure qui suggèrent que la L-carnitine peut être bénéfique pour certaines conditions spécifiques. Aucune de ces études ne doit être considérée comme une « preuve » en soi, mais plutôt comme le premier pas vers des recherches plus approfondies à l’avenir.

Perte de poids et carnitine

La carnitine a une fabuleuse fonction qui est de transporter les acides gras vers les mitochondries, les usines de production d’énergie située dans les muscles. Cette action est principalement assurée pour les acides gras à chaine moyenne lors de l’effort physique. Vous savez les fameuses 45 minutes de sport pour enfin commencer à bruler du gras. Avec la carnitine et des entraînements réguliers votre corps pourraient ainsi bruler plus de calories plus rapidement.

L-carnitine, ces effets sur le fonctionnement du cerveau

carnitine cerveau

Il a été proposé qu’en stimulant le métabolisme des cellules du cerveau, les effets néfastes de nombreux troubles cérébraux pourraient être ralentis, stoppés, voire inversés, mais la plupart des recherches datent des années 1990 et du début des années 2000.

L’affirmation la plus ambitieuse est qu’un type de L-carnitine, connu sous le nom d’acétyl-L-carnitine (ALC), peut améliorer la mémoire, la cognition et l’attention chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (MA).

Une étude menée en 1991 a révélé que si tous les participants ont connu un déclin de leur fonction mentale après un an, ce déclin semblait plus lent chez les personnes auxquelles on avait prescrit de l’ALC que chez celles à qui on avait administré un placebo.4

D’autres recherches suggèrent que l’ALC pourrait aider à accélérer le rétablissement après une toxicomanie en améliorant la fonction mentale et l’acuité. Une étude de 1990 portant sur 55 personnes en désintoxication de l’alcool a révélé une récupération plus rapide dans le groupe ayant reçu 2 grammes d’ALC après 30, 45 et 90 jours par rapport à celui ayant reçu un placebo.5

Selon une étude de 2017, la recherche en laboratoire sur le LCA pour le traitement des lésions cérébrales pédiatriques est possible, mais il faut beaucoup plus de recherche sur les humains.6

L-carnitine et fonction métabolique

Certains scientifiques pensent que les avantages métaboliques de la L-carnitine pourraient s’étendre au système cardiovasculaire ainsi qu’à la régulation de l’insuline et du sucre dans le sang.

Une étude de 24 semaines menée en Italie a révélé que, chez les personnes présentant une résistance à l’insuline, une dose quotidienne de 2 grammes de L-carnitine améliorait la tolérance au glucose et réduisait la pression artérielle systolique de 10 points en moyenne.

La L-carnitine a également été étudiée comme moyen de traiter le diabète de type 2. Une revue des études réalisée en 2009 a suggéré que la L-carnitine peut réduire l’accumulation de lipides dans les muscles, dont l’état inhibe la réponse insulinique et le métabolisme du sucre sanguin (glucose).7

Toutefois, dans l’ensemble, les conclusions de l’étude étaient largement mitigées. Si la L-carnitine a permis de réduire le taux de glucose à jeun dans certaines études, ce n’est pas le cas dans d’autres. D’autres ont encore signalé une augmentation problématique des triglycérides après l’utilisation à long terme de compléments de L-carnitine.7

Carnitine et performances sportives

Les avantages de la L-carnitine dans l’amélioration des performances sportives sont encore plus incertains. Bien que plus de 100 millions de dollars soient dépensés chaque année aux États-Unis pour les suppléments de L-carnitine, selon Global Industry Analysts, Inc. il n’existe pas de preuves suffisantes pour soutenir son utilisation.8

Alors que de nombreux fabricants affirment que la L-carnitine peut améliorer la récupération musculaire, renforcer le stockage de l’oxygène, réduire l’accumulation d’acide lactique dans les muscles et augmenter l’endurance, les résultats des recherches varient de mitigés à médiocres.

Par exemple, une revue d’études réalisée en 2018 a montré que la L-carnitine pouvait améliorer l’endurance pendant la course sur tapis roulant (mesurée par le VO2 max), mais ne pouvait pas faire de même pendant la course à l’état d’équilibre.9

Effets secondaires possibles
En règle générale, les suppléments de L-carnitine sont considérés comme sûrs s’ils sont pris à la dose prescrite (2 à 3 grammes par jour). Les effets secondaires sont généralement minimes et peuvent comprendre des nausées, des crampes abdominales, de la diarrhée et une odeur corporelle de « poisson ».

L’impact possible de la L-carnitine sur les personnes à risque de maladies cardiovasculaires est plus préoccupant. L’utilisation à long terme de suppléments de L-carnitine peut augmenter les niveaux sanguins d’une substance appelée triméthylamine-N-oxyde (TMAO). Des niveaux élevés de TMAO sont considérés comme un facteur de risque indépendant d’athérosclérose (durcissement des artères).12 Cependant, les suppléments de L-carnitine ne sont pas associés à un risque accru de maladie cardiovasculaire et peuvent en fait présenter des avantages pour les patients atteints de cardiomyopathie.13

La L-carnitine peut augmenter les effets des anticoagulants comme le Coumadin (warfarine) et le Sintrom (acénocoumarol), provoquant des hématomes ou des saignements excessifs. Elle peut également diminuer l’efficacité de vos médicaments pour la thyroïde.

Pour éviter les interactions, informez toujours votre médecin de tout médicament que vous prenez, qu’il soit pharmaceutique, en vente libre ou à base de plantes.

Comme les suppléments comme la L-carnitine sont largement non réglementés, il n’existe aucune preuve de leur innocuité chez les femmes enceintes, les mères allaitantes ou les enfants. Consultez toujours votre médecin avant d’utiliser un supplément nutritionnel, homéopathique ou à base de plantes afin de vous assurer que vous êtes bien informé des risques et des avantages potentiels.

Le terme « naturel » signifie-t-il qu’un remède est sans danger ?
Dosage et préparation
Les compléments de L-carnitine sont disponibles sous forme de comprimés, de gélules, de liquide et de poudre. Il n’existe pas de schéma posologique normalisé pour la L-carnitine, mais des quantités supérieures à 3 grammes par jour peuvent provoquer des effets secondaires désagréables11.

Différents types de L-carnitine sont commercialisés pour différents objectifs de santé :

L’acétyl-L-carnitine est souvent commercialisée pour améliorer le cerveau.5
La L-carnitine L-tartrate est principalement utilisée pour les performances sportives.
La propionyl-L-carnitine est couramment utilisée pour la tension artérielle.
Ne jamais dépasser la dose recommandée par le fabricant. Si vous ressentez des effets secondaires, veillez à apporter le produit avec vous lors de votre visite chez le médecin.


La L-carnitine se trouve principalement dans la viande et les produits laitiers. Elle est considérée comme « conditionnellement essentielle », ce qui signifie que votre corps peut la produire tant que vous mangez également des aliments riches en lysine et en méthionine, les éléments constitutifs de la L-carnitine.

Les aliments riches en lysine sont le fromage, le yaourt, le lait, les fruits, la viande, la volaille et le poisson. Les aliments riches en méthionine comprennent les noix, la viande, la dinde, le fromage, le poisson, les crustacés, le soja, les œufs, les produits laitiers et les haricots. Tant que vous incluez beaucoup de ces aliments dans votre régime alimentaire, vous aurez généralement un apport suffisant de L-carnitine pour aider à réguler le métabolisme.16

Les suppléments de L-carnitine peuvent être trouvés dans de nombreux magasins d’aliments naturels et pharmacies ou achetés en ligne. La L-carnitine est également présente dans de nombreuses poudres de protéines et boissons pour sportifs commercialisées auprès des athlètes.

Pour s’assurer qu’un supplément est sûr, n’achetez que ceux qui ont été testés et approuvés par un organisme de certification reconnu comme la pharmacopée américaine (USP), NSF International ou ConsumerLab.

Autres questions
En ce qui concerne les « boosters » métaboliques, le battage publicitaire dépasse presque toujours les avantages pour la santé. En raison du manque de recherches cliniques de qualité, la L-carnitine ne doit pas être considérée comme un moyen efficace de traiter l’obésité ou d’améliorer les performances sportives.

Si vous envisagez toujours de prendre de la L-carnitine pour des raisons de santé, parlez-en d’abord à votre médecin. Plus votre médecin en saura sur les médicaments que vous prenez, qu’ils soient pharmaceutiques ou nutritionnels, mieux vous serez en mesure d’éviter les effets secondaires et les interactions.

Les bruleurs de graisses pour déstocker les graisses

Le coupe-faim pour réguler l’appétit.

Le draineur pour la rétention d’eau

Le CLA, une perte de poids tout en préservant le muscle

Ben Lev

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.